samedi 2 février 2019

Epreuves symboliques au Rite Moderne Français Traditionnel

Suite à la nouvelle révision (2017/2018) du Rite Moderne Français Traditionnel des LNFU, la Loge Jean-Théophile Désaguliers n°1 a lancé un cycle de lecture commentée du rituel d'initiation au premier grade. Les comptes-rendus de ses trois dernières Tenues viennent d'être publiés : 16 octobre, 20 novembre, 18 décembre 2018.

A titre d'exemple, voici un extrait du rituel avec les commentaires associés :
"Monsieur, le moment approche où les épreuves symboliques de votre initiation vont prendre fin. Nous vous avons fait apercevoir les trois niveaux de la vie humaine : le chaos de la vie grossière, les luttes pour la recherche du bien et de la vérité, le stade supérieur, enfin, de la connaissance de soi et de la compréhension​ ​d'autrui.
Il nous reste cependant à vous communiquer l'enseignement le plus important, qui est : qu'aucun de nous n'atteindra jamais la perfection et que, sur le chemin où vous vous engagez ce soir, vous connaîtrez, comme nous les avons connues, de nombreuses et​ ​cruelles​ ​déceptions."
Et voici les commentaires :
Le candidat vient de faire les 3 voyages et a subi les 2 épreuves de l’eau et du feu dont la signification évangélique (et non alchimique) et a été mise en valeur précédemment. Il va bientôt prêter son obligation mais auparavant une dernière épreuve l’attend, celle de la coupe d’amertume. La note 34 donne les sources documentaires de cette séquence symbolique. On apprend ainsi que cette épreuve est d’apparition tardive (relativement au XVIIIe siècle) dans les rituels maçonniques et illustre un phénomène souvent observé dans l’élaboration des textes à cette époque. Son origine est à rechercher dans les « hauts grades » et plus précisément dans l’Ecossais trinitaire de Pirlet (années 1760-1770). Ce grade chrétien associe les épreuves de l’eau au 1er voyage, du feu au 2e et du sang au 3e et leurs significations ne fait guère de doute. Cette épreuve subsiste dans le Rite Ecossais Rectifié. Il n’en reste pas moins que son aspect un peu grandiloquent posa problème et ceci fut accentué encore au XIXe siècle, ce qui ne fut pas toujours du meilleur goût. Si la signification originale chrétienne de l’épreuve du sang est transparente (dans notre rituel on peut la voir 1° comme un passage obligé avant le serment -qui va faire du candidat un Maçon- 2° comme la préfiguration symbolique du châtiment auquel il consent en cas de parjure), on peut y ajouter des significations néo-païennes : le nectar décrit dans L’Illiade ; le fleuve Léthé qui procure l’oubli si l’on boit de son eau (et on voit alors cette épreuve comme l’effacement de sa vie antérieure, physique, avant de s’ouvrir à une nouvelle vie, spirituelle). C’est, en effet à la fin du XVIIIe siècle, que l’on introduit dans les rituels des références aux mystères antiques qui remplacent peu à peu les idées chrétiennes, avant d’être supplantées à leur tour par un fatras d’alchimie de pacotille.
Lire la suite ici...

lundi 7 janvier 2019

Une action de bienfaisance des LNFU

La Bienfaisance est la première, la plus belle, et à vrai dire la seule forme d’extériorisation digne de la Maçonnerie traditionnelle. C’est même pour elle un devoir. 
Les LNFU ont ainsi réalisé une première action, à l’initiative conjuguée des loges La Rose & le Chardon n°1, de Paris, et La Rose & le Houblon n°5 à Lille. 

Nous avons financé l’acquisition par le Centre hospitalier de Valenciennes, dans le Nord, pour le service de chirurgie ambulatoire, d’une voiture électrique téléguidée qui est destinée aux enfants. Grâce à ces véhicules, les futurs petits opérés descendent au bloc opératoire dans la joie en conduisant « leur auto », et l’effet est si extraordinaire qu’on n’a plus besoin, pour les rassurer, de leur administrer de prémédication, et que les enfants sont même endormis dans la voiture avant d’être placés sur la table d’opération ! 
Nous avons offert à Valenciennes un « combi Volkswagen » en réduction qui peut embarquer deux enfants : dans les cas de greffes ou de transplantations entre frères et sœurs, les deux enfants cheminent ainsi ensemble au bloc, sans angoisse…

Voici les photos de la réception officielle du véhicule par l’équipe de l’Hôpital de Valenciennes, avec le coordonnateur du pôle de ce chirurgie ambulatoire, le Dr Nabil Elbeki, le chef du pôle de chirurgie, le Dr Patrick Bonnet, et le directeur général adjoint, Mr Alain Lecherf, qui nous ont reçus avec beaucoup de chaleur et de sympathie. 

Vous pouvez aussi voir des enfants « aux commandes » du combi VW offert par les LNFU en suivant ce lien.

Nous garderons un souvenir ému de cette matinée et de ce don qui, bien entendu, a été fait officiellement au nom des Loges Nationales Françaises Unies, et présenté comme une action publique de la Franc-Maçonnerie.
Dans les mois qui viennent, le Grand Hospitalier proposera au Grand Conseil d’autres actions allant dans le même sens.